10 produits que je n’achète plus9 min lecture

déodorant

Avez-vous déjà entendu parler du minimalisme ? La finalité du minimalisme, c’est de s’encombrer de moins de choses et donc, de n’avoir au final que des choses dont nous avons vraiment besoin et qui nous tiennent à coeur.

Dans cette démarche, cela fait plusieurs années que de me rapproche de la finalité du minimalisme. Je me sépare donc de plus en plus de choses mais surtout, j’en achète beaucoup moins qu’avant. Et ces derniers mois, cela s’est particulièrement intensifié face à mon engagement pour le zéro déchet. Mon parcours de vie a fait que j’avais besoin d’une vie plus simple.

Ce que je vous partage ci-après, ce sont ainsi des conseils pour être plus facilement dans la démarche minimaliste mais également zéro déchet. Et puis finalement, il y a des choses dont nous pouvons nous passer assez facilement. Mais avant toute chose, sachez que si vous n’arrivez pas à vous passer de toutes ces choses, ce n’est pas grave ! Soyez indulgents envers vous-même. Après tout, chaque pas est important mais aller à son rythme l’est d’autant plus.

Les vêtements de grande enseigne

Cela fait maintenant 1 an que je n’achète plus aucun vêtement dans les grandes enseignes telles que H&M, Zara, Boohoo, Shein, Pimkie, etc. Pourquoi ? Le confinement a probablement joué son rôle en partie mais surtout, parce que l’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde et a que très peu de respect pour les droits humains. J’ai donc voulu pousser ma réflexion plus loin et ai décidé d’avoir une consommation plus minimaliste notamment en ce qui concerne la mode. C’est le documentaire « Minimalism, a documentary about the important things » sur la plateforme Netflix qui m’a encore plus ouvert les yeux sur ce qui était important.

Lorsque j’achète un vêtement, c’est donc uniquement parce que j’en ai besoin. Je ne l’achète pas sous l’effet d’une envie soudaine ou parce que ce sont les soldes.

Au-delà, du minimalisme, j’ai également décidé comme je le disais de fuir les grandes enseignes afin de privilégier de petites marques qui produisent de manière écoresponsable et éthique. Ainsi, je peux être en accord avec mes valeurs qui sont le respect de la planète, des êtres humains et des animaux.

Vêtements

Les vêtements que vous me voyez porter sur la photo ci-dessus sont des vêtements issus de la fast fashion car comme beaucoup de personnes, j’allais auparavant régulièrement dans les grandes enseignes de vêtements. Depuis ma prise de conscience et mon envie de minimalisme, j’ai décidé de garder au maximum mes anciens vêtements que j’apprécie porter. Car même s’ils n’ont pas été produits dans des conditions éthiques et écoresponsables, le meilleur objet est quelque part celui qui était utilisé à son plein potentiel.

Les démaquillants liquides ou en lingettes

A nouveau dans cet esprit de minimalisme, j’ai effectué de gros changements dans ma salle de bain. Ces changements sont venus progressivement. Le tout premier a été de me démaquiller avec d’autres produits que ceux que l’on voit dans les publicités à la TV.

Fini les démaquillants classiques bourrés de produits chimiques. A présent, je me démaquille simplement soit avec une huile et un coton lavable, soit avec le démaquillant solide de chez Wash Wash Cousin.

Lire l’article : MES ESSENTIELS POUR UNE SALLE DE BAIN ZÉRO DÉCHET

Les lotions tonifiantes pour le visage

Est-ce que vous avez déjà regardé les étiquettes des lotions tonifiantes ? Et bien, la plupart d’entre-elles contiennent des ingrédients que nous ne connaissons même pas. C’est une des principales raisons qui m’amènent aujourd’hui à uniquement utiliser une eau florale après m’être nettoyé le visage. Cela me permet ainsid’enlever les résidus de calcaire et d’avoir un produit spécifique à mon type de peau.

Je suis particulièrement fan de l’eau florale de bleuet, surtout au moment des allergies saisonnières.

Encore une fois, me débarrasser de ce type de produit me permet d’avoir une routine visage minimaliste et zéro déchet. La simplicité est selon moi une des clés de la beauté de notre peau.

Les produits de nettoyage pour le sol 

Depuis de nombreuses années, nous n’utilisons plus de produits de sol industriels pour nettoyer notre chez nous. Avant de penser minimalisme et zéro déchet, c’était simplement par soucis d’économies.

Nous utilisions alors simplement du vinaigre mais je trouvais à la longue que cela ne nettoyait pas suffisamment, surtout pour certains types de sols. Nous sommes donc passés au savon noir liquide et c’est d’ailleurs, ce que nous utilisons toujours actuellement. Il suffit d’en mettre un peu dans un sceau d’eau chaude et c’est tout! 

Et en plus de ça, pas besoin de rincer et ça convient à tous types de sols. À la maison, nous avons aussi bien du carrelage que du parquet et ça fait très bien l’affaire. Cela permettrait même d’entretenir le parquet. 

La cerise sur le gâteau, on fait des économies et c’est écologique !

Les tampons ou serviettes hygiéniques

Lorsque j’utilisais ce type de produits, j’étais horrifiée de voir la quantité de déchets que je produisais chaque jour.

Depuis des années maintenant, je suis donc passée à la cup menstruelle et je ne ferais jamais le retour en arrière de remettre des serviettes hygiénique ou des tampons. En plus d’êtres nocifs pour la santé, cela crée une quantité monstrueuse de déchets et pollue la planète par tous ses composés. 

Les cotons jetables

Dans mon article « Mes essentiels pour une salle de bain zéro déchet », je vous partageais déjà que j’étais passée aux cotons lavables car ils permettent de réduire ses déchets et de faire des économies. Je vous en parle également dans mon article « Le zéro déchet, sans se ruiner ». 

N’hésitez pas à consulter ces articles pour en savoir plus.

Lire l’article : MES ESSENTIELS POUR UNE SALLE DE BAIN ZÉRO DÉCHET

Les déodorants en spray

Cela fait bientôt 2 ans que je suis totalement passée au déodorant solide. Et pour être tout à fait honnête, je crois que c’est l’une des transitions avec laquelle j’ai eu un peu plus de difficultés. En effet, je ne trouvais pas de déodorant naturel et solide vraiment efficace sur moi.

déodorant clémence et Vivien

Mais mon envie de me débarrasser des mauvais produits pour ma peau et la planète était plus que présente. Alors avec un peu de persévérance, je me suis rendue compte qu’il fallait simplement que mon corps s’habitue à ce type de produit. Avec le temps, j’ai pu même remarquer que je transpirais beaucoup moins qu’avec des déodorants en spray. Pourtant, c’était quelque chose qui me complexait assez bien dans le passé et je n’ai plus aucun problème avec ça aujourd’hui. 

Des produits de douche liquide (gel douche, shampoing et après-shampoing)

De nouveau, dans l’objectif de devenir plus minimaliste et zéro déchet, j’ai continué ma transition dans la salle de bain au niveau des produits que j’achète. Que cela soit les produits pour se laver le corps ou les cheveux ainsi que l’après-shampoing, je n’utilise plus que des produits solides. C’est plus économique et c’est meilleur pour notre peau et la planète. A présent, je teste également des recettes pour faire mes savons moi-même pour encore plus d’économies. Lorsque je serais satisfaite de mes recettes, je vous les partagerais sur le blog. 

Avec la prolifération de marques qui se lancent dans les cosmétiques solides, je tiens tout de même à vous conseiller de regarder la composition des produits que vous achetez. En effet, beaucoup de grandes marques proposent des savons solides avec toujours des ingrédients nocifs pour la santé et la planète. Privilégiez de petites marques qui souvent utilisent des procédés beaucoup plus clean. 

Je vous conseille notamment la marque Wash Wash Cousin dont je vous ai déjà parlé précédemment. Tous leurs produits sont faits mains et avec des ingrédients naturels.

Du produit WC industriel

Ici, on peut presque pas être pas être plus minimaliste que ça. À présent, je réalise des pastilles WC avec uniquement des produits de base, naturels et pas chers en complément de vinaigre 16°. Les deux ensemble forment une sorte de mousse qui lavent tout aussi bien que des produits classiques bien chimiques. 

Dans les semaines à venir, je vous partagerais ma recette de pastilles pour laver vos WC. N’hésitez donc pas à vous inscrire à la newsletter pour ne pas la manquer !

La lessive industrielle

Comme vous avez pu peut-être déjà le voir, je n’achète plus de lessive industrielle ou que très rarement. Lorsque j’en utilise, c’est uniquement si je suis à court de ma lessive maison. 

Cela fait à présent 4 ans que je réalise ma lessive moi-même et j’en suis tout à fait ravie. Ce qui est le plus appréciable avec ce type de lessive, ce sont bien entendus les économies pour le portefeuille. 

Il y a quelques semaines, je vous partageais ma recette de lessive liquide maison. Cette recette se veut accessible à tout le monde. Elle est donc facile à réaliser et est économique.

Lire l’article : RECETTE DE LESSIVE MAISON FACILE ET PEU CHÈRE

Il y a encore d’autres choses dont je me passe à présent mais je tenais à vous regrouper les principales. Et vous, quelles sont les choses que vous n’achetez plus ? Partagez-les moi en commentaire !

À très bientôt !

Enregistre cet article directement sur Pinterest ! Il te suffit de survoler l’image ci-dessous et de cliquer sur le logo de Pinterest qui se trouve en haut à droite de l’image.

Articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Mes derniers articles

Mode éthique
lessive en poudre maison
Poudre lave-vaisselle maison
sécher linge
serviettes lavables débuter le zéro déchet
vrac
déodorant
déodorant maison
cotons démaquillants lavables