Mode éthique : 5 étapes pour mieux choisir ses vêtements9 min lecture

Mode éthique

Nous avons tous déjà vu sur l’étiquette d’un vêtement « Made in France » mais vous n’êtes jamais certain.e que ça soit vraiment le cas ? Car il faut bien se le dire, les marques connaissent toutes les stratégies pour nous duper. Alors comment savoir si une marque de mode est réellement éthique ? 

Dans cet article, je vais vous donner 5 étapes pour savoir si une marque de mode est éthique et écoresponsable.

Je vais faire pas mal comparaisons avec H&M car selon moi (et cela reste mon avis personnel), c’est une marque faisant preuve de pas mal d’hypocrisie dans sa manière de communiquer. Même si cela n’est bien entendu pas la seule marque à le faire (je pourrais également citer ZARA, Shein, Boohoo, Pimkie, Bershka, Nike,…) !

Bon, on y va ? ☺️

Qu’est-ce que la mode éthique ? 

La mode éthique se veut plus respectueuse de l’environnement mais également de l’humain, contrairement à l’industrie de la fast fashion. 

Que cela soit dans le choix des matières premières, la confection des vêtements ou encore l’acheminement vers chez nous, les marques de mode éthique s’engagent à faire « mieux » dans l’industrie de la mode. Sans pour autant que ça soit parfait puisque selon moi, aucun modèle de production n’est parfait. 

Mais à l’inverse des marques de fast fashion, elles se veulent plus transparentes de manière à ce que nous achetions en âme et conscience.

Et non, H&M conscious (pour n’en citer qu’une) n’est pas de la mode éthique. En effet, nous n’avons aucune transparence sur toutes les étapes de production d’un vêtement. Au vu du nombre de produits proposés, il est très compliqué même pour une telle marque de proposer quelque chose d’éthique. 

Si tu veux en savoir plus sur la fast fashion, je te recommande l’article de We Dress Fair « C’est quoi la fast fashion ? » (https://www.wedressfair.fr/blog/c-est-quoi-la-fast-fashion).


5 étapes pour reconnaître une marque de mode éthique

1) Le choix des matières

Dans ce qu’il y a de plus écologique, vous retrouverez le Tencel ou encore le lin. Et dans une autre mesure, le coton biologique. Néanmoins, ce dernier a besoin de beaucoup d’eau durant sa production et peut donc être vu comme moins écologique. 

De plus en plus de marques éthiques proposent de l’upcycling en utilisant des fin de série ou encore en donnant une seconde vie à de vieux tissus. Comme par exemple, la marque Myji Studio.

Le polyester recyclé est également une matière fort utilisée dans la mode responsable, soit par l’utilisation de vieux vêtements soit grâce au recyclage d’anciennes bouteilles en plastique. Il faut toutefois garder à l’esprit que le polyester recyclé reste responsable de la pollution par de micro-particules de plastique lors du lavage de nos vêtements. Néanmoins, cela reste une meilleure alternative au polyester classique. 

2) La quantité de vêtement proposés

Une entreprise de mode éthique est incapable de proposer des centaines de vêtements comme le fait Shein, Zara, H&M ou encore Boohoo. La quantité de produits que propose une marque est déjà un bel indice de son éthique. 

La mode éthique se veut plus vertueuse et donc garante d’une qualité autour du vêtement. Cela demande beaucoup de travail de vérification. Pour ces raisons notamment, il n’est pas possible de vous proposer des vêtements à n’en plus finir !

3) Le pays de fabrication

De nombreuses marques de fast fashion choisissent de produire dans des pays tels que le Bangladesh ou encore la Chine car il n’y a presque aucune règlementation du travail et les salaires sont bien trop faibles. Autant vous dire que les conditions de travail des personnes confectionnant nos vêtements sont médiocres. De nombreux acheteurs ont d’ailleurs déjà retrouvés des étiquettes sur leur vêtements contenant des appels à l’aide. 

Les marques de mode éthique vont souvent privilégier des pays européens (comme le Portugal ou encore la France) car les lois sur le travail sont beaucoup plus respectueuses de l’être humain qui lui permettant de garantir un salaire (plus) décent, respectant les normes européennes. 

Toutefois, certaines marques vont faire le choix de collaborer avec des industries hors Europe pour améliorer les conditions de vie des travailleurs des pays plus lointains. Dans ce cas, vérifier la transparence de l’entreprise est primordial. Il faut également garder à l’esprit que notre vêtement devra parcourir plus de kilomètres avant d’arriver chez nous !

Des marques comme H&M qui proposent soi-disant une gamme plus éthique, produit dans des pays tels que le Pakistan et le Bangladesh. Elles disent faire la différence dans ses pays en développement, je cite en « sortant les populations et en particulier les femmes de leur pauvreté » (source : site de H&M). En plus d’être réducteur, la marque se donne une certaine image de « bienfaiteur ». La réalité est quelque peu embellie. Étant donné la quantité énorme de vêtements produits, ces marques n’ont aucune maîtrise sur la vérification des conditions de travail réelles de leur producteurs. Vous ne savez donc jamais vraiment comment votre vêtement est produit. Et non, un pantalon à 15€ ne peut pas être éthique ; ou en tout cas, il a peu de chance de l’être. 

4) La transparence

Je vous en ai parlé en début d’article, une mode durable vise une communication beaucoup plus transparente. 

Il est donc intéressant lorsque vous allez sur le site d’une marque de vous rendre sur l’onglet « à propos » ou encore « notre philosophie » pour en savoir plus sur la-dite marque. Une marque éthique parlera toujours d’elle et de sa manière de produire sur son site. Et bien souvent, ces marques détailleront les points évoqués précédemment. 

Si vous trouvez qu’elle n’est pas suffisamment précise sur certaines aspects, c’est qu’il est fort probable qu’elle ne soit pas si vertueuse que cela. 

Lorsque j’ai un doute sur la transparence d’une marque, il m’est déjà arrivé d’envoyer un mail ou un message direct sur le site ou encore sur Instagram pour m’éclairer. Bien souvent, cela me permet de me faire une meilleure idée sur elle. 

5) Les labels de la mode éthique

Avant de vous partager quelques labels qui vous permettent en un clin d’oeil de connaitre certaines aspects d’une marque, il est important de rappeler que ces labels coûtent très chers. Ce n’est donc pas parce qu’une marque n’a pas ce label qu’elle ne fait pas partie de la mode éthique et durable mais simplement qu’elle n’a peut-être pas le budget. De plus, cela demande de nombreuses démarches, fastidieuses. 

C’est par contre intéressant lorsqu’on observe de grandes marques prôner des valeurs plus éthiques sans aucun label fiable pour en attester alors qu’elles ont tout à fait le budget. 

Le label « GOTS »

C’est un des plus fiables et c’est celui auquel je me réfère le plus souvent lorsque j’ai besoin de clarifier mes autres arguments. 

Ce label comprend : 

  • Des exigences environnementales (matières utilisées, gestion des déchets et des eaux, etc.)
  • Des exigences sociales (conditions de travail, non travail des enfants, suffisance des salaires, horaires de travail décents) 
  • Des exigences sanitaires (interdiction de produits chimiques nocifs pour la santé notamment)

Le label « Oeko-Tex standard 100 »

Ce label garantit uniquement que durant la fabrication d’un vêtement, aucun produit nocif pour l’environnement ou l’humain n’a été utilisé. 

Il n’y a donc aucune garantie autour des conditions de travail.

Le Label « Global Recycled Standard »

Il garantit surtout le fait qu’un contenu ait été recyclé, mais il va tout de même s’appuyer sur des critères environnementaux et sociaux. 

Notamment, par : 

  • L’interdiction du travail forcé ou du travail des enfants.
  • Un usage contrôlé de l’eau et de l’énergie 

Le label « Fairtrade »

Ce label s’appuie surtout sur les exigences autour du commerce équitable. 

Le label « Fair Wear Foundation » 

C’est une association indépendante qui a pour but de contrôler et d’améliorer les conditions de travail. Leurs valeurs s’inspirent des conventions de l’Organisation internationale du travail (interdiction du travail des enfants, respect des droits des salariés, salaires justes, etc.).

Il s’agit donc surtout d’un label s’appuyant sur les conditions sociales. 


Cette liste est bien entendu non exhaustive.

Pour plus de détails, je vous invite à vous rendre sur le site de We Dress Fair qui est une véritable pépite d’informations. De nombreuses marques de mode responsable vous sont proposées sur le site.

À bientôt !

Lisez un autre article 👉 4 questions à se poser pour acheter moins et mieux

Articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Mes derniers articles

Mode éthique
lessive en poudre maison
Poudre lave-vaisselle maison
sécher linge
serviettes lavables débuter le zéro déchet
vrac
déodorant
déodorant maison
cotons démaquillants lavables