4 questions à se poser pour acheter moins et mieux6 min lecture

acheter moins

Pour la énième fois vous remarquez que votre dressing est plein à craquer et qu’il sera nécessaire de vendre ou de donner. Et si cette fois-ci vous réfléchissiez plutôt à comment acheter moins ? 

Lorsque nous souhaitons consommer de manière plus responsable ou tout simplement faire plus attention à notre portefeuille, il y a toute une série de questions à se poser pour acheter moins et mieux. L’objectif étant d’être davantage conscient de son achat afin de ne pas agir sous le coup de l’impulsion. Comme le dit Mieux Vivre Autrement, cela permet également de donner de la valeur à ce que l’on possède déjà.

Alors oui, cela demande un peu de réflexion, mais vous verrez assez rapidement que c’est à la portée de tout le monde.

Discerner le besoin et l’envie

« Comment différencier le besoin de l’envie d’acheter ? ». Cette question est souvent une parmi tant d’autres proposée par les articles que vous allez trouver sur le web. Pour ma part et ce n’est qu’un avis personnel, je trouve qu’il s’agit du point central de tous nos questionnements pour acheter de manière plus consciente.

Nous allons donc nous poser toute une série de questions qui devraient vous aider à dissocier le besoin de l’envie d’acheter un produit que cela soit lors de vos achats en magasin ou en ligne.

Pourquoi ? – Raisons de mon achat

La première question à se poser selon moi est pourquoi souhaite-t-on acheter en particulier cet article? 

Nous vivons parfois des moments difficiles ou au contraire, nous avons envie de nous récompenser d’un accomplissement. Dans les deux cas, nous avons envie de nous faire plaisir.  

Comprendre la raison profonde de notre achat peut permettre de relever certaines choses chez nous que nous ne soupçonnons pas toujours. 

Prenons un exemple. Si vous achetez un pantalon parce que vous avez l’impression d’améliorer votre confiance en vous « grâce » à lui (et j’insiste bien sur l’impression), votre achat résulte probablement d’un inconfort intérieur que l’achat ne résoudra probablement pas. Réfléchir à cela pourrait avoir des effets à plus long terme et plus positifs tant pour notre mental que pour notre portefeuille. 

Si je n’achète pas ce produit, que va-t-il se passer? Au risque de peut-être vous surprendre, vous n’allez pas être plus malheureux. Que du contraire, acheter n’est qu’un remède temporaire. Tout ce qu’il y a de plus profond revient finalement très vite à la surface, ce qui nous repousse à acheter. Le cercle vicieux !

Quand ? – Délai de réflexion pour acheter moins

Derrière la question du quand, il s’agit de réfléchir à « depuis combien de temps je pense à acheter ce produit » ? 

Si cela fait 5 min que vous pensez à l’acheter, il est fort probable que cela soit plutôt une envie et non un réel besoin. Idem si cette pensée surgit juste après avoir visionné une pub commerciale. Dans ce cas, il peut être une bonne idée de passer votre chemin car ce que vous comptez vous procurer risque de finir au fond du placard comme bien d’autres choses. 

En bref, laissez-vous du temps. Rentrez chez vous ou attendez simplement quelques jours le temps de constater si votre souhait d’acheter est toujours aussi présent. 

Quoi ? – Valeur du produit

Quand je parle de produit, cela ne veut pas forcément signifier quelque chose de matériel. Si j’achète une formation ou un programme d’entrainement en ligne, il s’agit d’un produit beaucoup plus immatériel. Pour faire simple, nous ne pouvons pas le tenir dans nos mains.

Avant d’acheter, il me semble important (et de plus en plus avec le temps) de se poser des questions sur la valeur du produit : son mode de fabrication, sa provenance, les conditions salariales des personnes qui le fabriquent,… Des questions essentielles qui peuvent freiner certaines pulsions d’achat.

Comment ? – Solutions et alternatives pour acheter moins

Le but après s’être posé toutes ces questions n’étant pas juste de se dire  » je ne l’achète pas et puis c’est tout ». Et dans ce cas, nous nous sentons juste frustrés. Ce n’est bien entendu pas l’objectif. Parfois, il est possible de repenser les choses que nous avons déjà chez soi pour en faire quelque chose de nouveau. Le but de cet article étant d’aller le plus à l’essentiel, je vous propose de revoir les 4 principes fondamentaux de la consommation éco-responsable. 

La méthode des 4R :

  • Réduire : lorsque nous avons vraiment besoin d’acheter un produit, l’objectif sera de réfléchir à comment réduire notre impact écologique (acheter en vrac, se renseigner sur les emballages utilisés, la provenance du produit, l’achat en seconde main, …)
  • Réutiliser : n’avons-nous pas quelque chose oublié au fond d’un placard qui correspond à ce que nous voulons acheter et que nous pourrions tout à fait réutiliser ? 
  • Repenser / Recycler : Il peut également y avoir quelque chose déjà existant chez nous qui pourrait être repensé et avoir une autre utilité. Je pense aux personnes pendant la crise qui ont utilisé de vieux t-shirts pour confectionner des masques buccaux. 
  • Réparer : avant de jeter un produit et de filer en acheter un autre, n’y a-t-il pas d’abord un moyen de le réparer? Bien entendu, tout dépend du problème et du produit. Parfois (trop souvent même), il revient plus cher de réparer que d’acheter. Néanmoins, certaines choses ont le mérite de durer plus longtemps si nous cherchons bien. Nous ne les soupçonnons pas toujours, mais des solutions existent. 

Le mot de la fin

Lorsque vous allez commencer à vous poser ces questions, je ne vais pas vous mentir, cela va probablement vous demander un peu de courage. Avec du temps et de la pratique, cela deviendra de plus en plus un automatisme. Le tout est de savoir pourquoi nous le faisons et le bénéfice que cela a pour nous-mêmes ainsi que pour les autres. N’oubliez pas que personne n’est parfait et que nous faisons toutes et tous de notre mieux. Un pas à la fois et tout ira bien ! Une nouvelle habitude en entraîne bien souvent une autre et c’est ainsi que le changement opère.  

N’hésitez pas à partager en commentaires vos propres réflexions avant d’acheter.

À très bientôt, vers d’autres courants ! 

(Une question ou une remarque ? Vous pouvez m’envoyer un petit mail par ici)

Articles les plus consultés

Laisser un commentaire

Mes derniers articles

Mode éthique
lessive en poudre maison
Poudre lave-vaisselle maison
sécher linge
serviettes lavables débuter le zéro déchet
vrac
déodorant
déodorant maison
cotons démaquillants lavables